Malgré la pluie froide et soutenue, les rues dijonnaises ont vu défiler un cortège fourni de plus de 3000 personnes. Dans tous les esprits, c’est bien la défense du service public qui donnait courage ou rage tout cours pour battre le pavé. Dans la manifestation de la capitale des ducs de Bourgogne, pêle-mêle, se sont retrouvés, les cheminots – venus en nombre après le coup de Trafalgar organisé par la direction de la SNCF pour les empêcher de monter à Paris- , les agents hospitaliers -notamment ceux de la Chartreuse en lutte depuis de nombreux mois-, les enseignants, les étudiants, les retraités, les services sociaux et bien d’autres encore. Les militants de la France insoumise ont participé activement à cette journée d’action syndicale. La défense des services publics nous concernent tous et toutes, car nous sommes toutes et tous des usagers. C’est cette convergence hautement politique à laquelle nous devons travailler. Toujours est-il que, ça y est, le mouvement social, en ce début de printemps, a mis le pied à l’étrier !

                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *